La cinétique Carbone azote

De Wiki Auréa

La cinétique Carbone Azote

Cinétique de Minéralisation du carbone et de l’azote en conditions contrôlées des produits organiques. Norme XP U44-163


Au laboratoire

P62-1.png

Incubation en étuve en conditions contrôlées de température et d’humidité (28°C, pF2.8), pendant 91 jours d’un mélange :

terre de référence 6.0< pH <7.3 ; 15% à 25% argile CaCO3 < 2g/kg ; 0.5% < Carbone < 1%

+

produit organique à raison de 2 g de Carbone organique par kg de terre sèche.

Cinétique carbone

Cinétique azote

Suivi du dégagement de CO2 par la terre de référence et par le mélange de terre + produit à 9 reprises

Extraction et mesure de l’azote minéral (NO3 + NH4) à 7 reprises


Définition - Signification

L’objectif du test est d’estimer le potentiel de minéralisation du Carbone et de l’Azote d’un amendement organique ou d’un support de culture par incubation en conditions contrôlées. On détermine un coefficient de minéralisation (destruction du Carbone) de la MO du produit sur 91 jours s’apparentant à un coefficient pour les deux premières années de minéralisation plein champ. De même, le suivi de la minéralisation de l’azote permet d’apprécier le comportement de l’azote organique (immobilisation / fourniture). Il permet d’extrapoler le comportement du produit brut observé au laboratoire à son comportement probable au champ sur les deux premières années suivant son épandage.


Eléments d’interprétation

  • Cinétique du Carbone

Coefficient de Minéralisation du Carbone : CMC = \frac {\text{C-CO}_2 \text{ cumule à 91 jours}} {\text{C organique apporte}} x 100

P62-3.png
  • Cinétique de l’Azote

Coefficient maximum de Minéralisation de l’Azote :

CMN = \frac {\text{max (N-NO}_3 \text{+ N-NH}_4 \text{)} } {\text{N organique apporte}} x 100

P63.png


Application agronomique

  • Cinétique du Carbone

- CMC de 0 à 15 % : produit très stable, à très fort potentiel humigène (effet anti-érosion, structurant des sols, augmentation de la CEC et RU), à très faible stimulation de l’activité microbienne.

- CMC de 15 à 30 % : bonne stabilité, bon potentiel humigène, effet principalement structurant avec faible stimulation de l’activité microbienne.

- CMC de 30 à 50 % : stabilité intermédiaire, potentiel humigène moyen, stimulation moyenne à forte stimulation de l’activité microbienne.

- CMC sup. à 50 % : produit non stabilisé, potentiel humigène faible, peu d’effet structurant à long terme, très forte stimulation de l’activité microbienne.

  • Cinétique de l’Azote interprétation du CMN (Coefficient de minéralisation de l’azote) :

- CMN < 0 : Immobilisation de l’azote : risque de faim d’azote sur la culture, augmenter la fumure azotée et/ou positionner le produit en dehors des phases de culture.

- CMN ≈0 : Bilan azoté proche de zéro : produit neutre à l’égard de l’azote. Aucune interaction avec les besoins azotés de la culture. Pas de contrainte concernant la période d’apport.

- CMN > 0 : Bilan azoté positif : fourniture d’azote à la culture (à prendre en compte dans le bilan azoté) et positionner l’apport en fonction des besoins de la culture, et de la vitesse de minéralisation du produit, pour limiter les pertes par lessivages.