Produits finis normalisés NF U42-001 – « engrais - dénominations et spécifications »

De Wiki Auréa

LA NORME NF U42-001 (1981)

DEFINITIONS ET DOMAINE D’APPLICATION :

- Matières fertilisantes : engrais amendements et, d’une manière générale, tous les produits dont l’emploi est destiné à assurer ou à améliorer la nutrition des végétaux, ainsi que les propriétés physiques, chimiques et biologiques des sols.

- Les engrais, ont pour principale fonction d’apporter aux plantes des éléments fertilisants directement utiles à leur nutrition. La réglementation française impose d’appeler "Engrais" tout produit contenant au moins 3% d’un élément nutritif majeur (azote, ou phosphore, ou potasse). Lorsque la totalité des éléments fertilisants est d’origine organique, animale ou végétale, on peut utiliser la dénomination "Engrais organique". Quant à la dénomination "Engrais organo-minéral", elle est réservée aux mélanges d’engrais organiques et d’engrais minéraux.


CONTEXTE REGLEMENTAIRE DES ENGRAIS ORGANIQUES :

A ce jour, les engrais organiques, comme les fientes, les engrais organiques à base de déchets animaux et végétaux et les vinasses relèvent de la norme NF U42-001 (Engrais -Dénominations et Spécifications). Leur contrôle est réglementé par les textes suivants :

- Norme NF U 42-001 (1981)

- Pr NF U42-001/A10 (mars 2008)

- Arrêté du 5 septembre 2003 relatif aux vérifications auxquelles doit procéder le responsable de la mise sur le marché des matières fertilisantes et supports de culture normalisés.

Ce que disent les textes en matière de contrôles à réaliser (Arrêté du 5 septembre 2003) : « En l’absence d’exigences analytiques spécifiées par la norme relative aux produits – ce qui est le cas pour les engrais NF U42001 – le responsable de la mise sur le marché procède :

- à des analyses trimestrielles de chaque paramètre déclaré sur l’étiquetage effectuées sur des échantillons représentatifs du produit tel qu’il est mis sur le marché ;

- tous les six mois et lors de toute modification dans l’origine ou la nature des matières premières utilisées, à l’analyse des teneurs en éléments suivants : As, Cd, Cr, Cu, Hg, Mo, Ni, Pb, Se, Zn ;

- à une évaluation régulière des risques qui peuvent résulter de la présence éventuelle de germes pathogènes pour l’homme et les animaux, de substances phytotoxiques pour les cultures. Les résultats de ces contrôles, consignés par écrit, sont tenus à la disposition des services compétents pendant une période de trois ans à compter de la fabrication du produit. » AUREA peut réaliser les analyses d’autocontrôle d’engrais organiques, selon les méthodes appliquées aux produits organiques. Ces méthodes ne sont pas les méthodes de référence utilisées dans l’analyse des engrais. Pour les analyses de conformité réglementaire, il est rappelé que les méthodes « engrais » doivent être impérativement appliquées. Pour les analyses de conformité, l’échantillon doit être confié à un laboratoire accrédité pour ce type d’analyses.



CAS DES ENGRAIS CONTENANT DES SOUS-PRODUITS ANIMAUX :

Selon le Règlement européen n°208/2006 du 7 février 2006, modifiant le Règlement européen n°1774/2002 relatif aux sous-produits animaux, dont les lisiers et fumiers, les produits finis doivent satisfaire certains critères spécifiques d’hygiénisation. L’analyse doit être effectuée sur 5 échantillons distincts. Pour être conforme aux valeurs limites de ce règlement, les échantillons doivent respecter les critères suivants :

- Absence de Salmonella dans 25g

- Au maximum 1 échantillon présente plus de 1000 Enterobacteriaceae ou Escherichia coli dans 1g, le résultat devant rester inférieur à 5000 /1g



TYPE ET FREQUENCE DES ANALYSES

La vérification de la conformité de l’efficacité des produits devant se faire sur les paramètres déclarés sur l’étiquetage, les types d’analyses dépendent du type d’engrais.

Exemples :

Fiente de volaille déshydratée :

> Etiquetage obligatoire : N total, formes d’azote > 1%, P2O5 total, K2O total

> Analyse agronomique (trimestrielle) : MS, azote Kjeldahl, azote ammoniacal, P2O5 total, K2O total.


Engrais à base de déchets animaux et/ou végétaux :

> Etiquetage obligatoire : N total, formes d’azote > 2%, P2O5 total quand > 2%, K2O total et/ou K2O soluble dans l’eau quand > 2%

> Analyse agronomique (trimestrielle) : MS, azote Kjeldahl, azote ammoniacal, P2O5 total, K2O total.


Vinasse viticole:

> Etiquetage obligatoire : N total, P2O5 total quand > 2%, K2O total et/ou K2O soluble dans l’eau, MgO et SO3 totaux et/ou solubles dans l’eau quand > 2%

> Analyse agronomique (trimestrielle) : MS, azote Kjeldahl, P2O5 total, K2O total, K2O soluble dans l’eau.


Le plus souvent, pour les engrais organiques principalement azotés, une analyse de type ORG0 ou ORG1, éventuellement complétée par l’analyse de l’azote ammoniacal, convient. Lorsque l’étiquetage comporte des éléments tels que le phosphore, le potassium, le magnésium ou le soufre, l’analyse ORG2A est recommandée. Elle peut être complétée par la solubilité de certains éléments dans les réactifs conventionnels. La réglementation impose aussi une analyse des éléments traces métalliques (semestrielle), ainsi qu’une analyse microbiologique. Pour cette dernière, les fréquences et les paramètres à analyser ne sont pas indiqués par la réglementation. Par défaut, on propose l’analyse PATHO3E. L’ensemble de ces recommandations est synthétisé dans les Tableaux 1 et 2.

PC-image23.jpg